Y a-t-il un lien entre votre libido et vos pertes de cheveux ? Ou pour être plus exact : existe-t-il un lien entre la concentration en testostérone et les pertes de cheveux ?

La principale cause de pertes de cheveux chez les hommes est la calvitie masculine, aussi connue sous le nom médical d’alopécie androgénétique. À la différence des autres causes de pertes de cheveux, la probabilité de souffrir d’une calvitie masculine augmente avec l’âge.

La Bibliothèque Nationale de Médecine des États-Unis (NLM) indique que plus de la moitié des hommes de plus de 50 ans ont souffert de calvitie masculine au cours de leur vie. Les hommes supportent leurs pertes de cheveux de manière très hétéroclite. Cependant, la plupart d’entre eux considèrent qu’une chevelure bien garnie est un signe de masculinité, de jeunesse et de vitalité.

Qu’est-ce qui provoque la calvitie masculine ?

Notre organisme commence à produire des hormones sexuelles aux premiers stades de la puberté. Ces hormones provoquent l’apparition des caractéristiques de l’âge adulte (mue de la voix, production de sperme et poils corporels). Ces mêmes hormones peuvent contribuer aux pertes de cheveux prématurées.

Après les facteurs génétiques, il s’agit de la deuxième cause principale de pertes de cheveux. L’hormone dont nous parlons est l’androgène dihydrotestostérone (DHT). La DHT affecte le développement des caractéristiques masculines, elle est aussi corrélée au cycle de croissance des follicules capillaires.

Cependant, la DHT n’est pas produite de manière indépendante. Sa concentration dépend de la production de testostérone. Près de 10 % de la testostérone produite est convertie en DHT.

Les premiers signes de pertes de cheveux

Nous remarquons souvent les premiers signes de pertes de cheveux en prenant notre douche ou en nous coiffant. Vous pourrez également les déceler en vous regardant dans un miroir. Le motif formé par vos cheveux détermine comment vos pertes de cheveux se développeront. Chez certains hommes, les cheveux ne tombent que dans des zones limitées. D’autres ont tendance à développer un motif en forme de M qui recule de plus en plus. Parmi les autres signes :

Comment la concentration en testostérone provoque des pertes de cheveux

Des études antérieures ont montré une relation entre les pertes de cheveux et la concentration en testostérone. Il est important de noter que cette problématique est bien plus complexe que nous le pensions. Environ 98 % de la totalité de la testostérone présente dans l’organisme masculin reste inactive sous la forme de globuline liant les hormones sexuelles (SHBG).

Ce sont les 2 % restantes qui sont converties en DHT et qui circulent dans l’organisme, affectant le cycle de croissance des follicules capillaires et provoquant les pertes de cheveux. La DHT stimule la croissance de cheveux plus courts avant d’affaiblir et d’interrompre le cycle de croissance.

Autres causes de pertes de cheveux chez les hommes

En dehors de l’alopécie androgénétique, il existe d’autres syndromes médicaux qui font perdre la santé et les capacités régénératives des cheveux avant d’entraîner leur chute. Les irritations cutanées qui se produisent sur le cuir chevelu, telles que le psoriasis et l’eczéma, sont des précurseurs connus des pertes de cheveux.

De surcroît, les carences alimentaires et les troubles de la fonction thyroïdienne peuvent nuire à la santé des follicules capillaires et provoquer leur chute. La malnutrition et une mauvaise hygiène peuvent entraîner le développement d’éruptions cutanées et d’infections du cuir chevelu qui se solderont par des chutes de cheveux localisées.

Principaux traitements contre les pertes de cheveux

Quels sont les traitements prouvés actuellement disponibles sur le marché pour combattre les pertes de cheveux ? Certains médicaments sont utilisés dans l’industrie de la restauration capillaire afin de réguler la concentration en DHT de deux manières principales :

Les médicaments les plus connus sont le finastéride et le minoxidil. Le minoxidil s’applique localement sur le cuir chevelu sous la forme d’une crème afin d’encourager la croissance des follicules capillaires. Les résultats apparaissent sous un à six mois d’application biquotidienne.