Bienvenue sur Vinci Hair Clinic!

  • Français
  • Français

Connaissez votre ennemi : identifiez le type de calvitie dont vous souffrez

Quand vous trouvez régulièrement des cheveux sur votre oreiller, dans la douche ou sur votre brosse, il peut sembler sans importance de savoir de quel type de calvitie vous souffrez. La perte de cheveux est sinistre, n’est-ce pas ? Le nom que vous donnez à cette maladie a-t-il vraiment de l’importance ? Eh bien, oui, c’est important. Connaître l’ennemi que l’on affronte est la première étape pour gagner la bataille, comme tout stratège militaire le dirait. Si vous pouvez identifier le type de perte de cheveux que vous subissez, il vous sera plus facile de savoir quel est l’avenir de votre chevelure et quels traitements vous pouvez appliquer.

Alors, enfilez votre casque, serrez la mentonnière et préparez-vous à regarder l’ennemi dans les yeux !

Cinq types de calvitie très répandus

Il y a de nombreuses raisons qui expliquent la perte de cheveux, et il faudrait un article bien plus long que celui-ci pour toutes les aborder. Certains de ces types de calvitie sont toutefois très rares. Plutôt que de nous attarder sur les cas isolés, nous allons examiner cinq des causes les plus courantes de la calvitie.

L’alopécie androgénétique

L’alopécie androgénétique est le terme médical utilisé pour décrire ce que nous appelons généralement la calvitie masculine et féminine. Il s’agit de la forme la plus courante de calvitie et on estime qu’elle touche 15 personnes sur 10 000 au Royaume-Uni. La calvitie est héréditaire. Si vous pouvez identifier un trait de calvitie chez vos ancêtres et vos parents plus âgés, il y a de fortes chances que vous développiez le même type de perte de cheveux.

Ce type de calvitie chez les hommes se caractérise par un recul de la ligne frontale des cheveux, bien que la perte au niveau du cuir chevelu ou de la couronne en fasse également partie. Chez les femmes, ce type de perte de cheveux se manifeste par un amincissement général du cuir chevelu. Une perte de cheveux héréditaire de ce type peut être traitée par des médicaments ou par une greffe de cheveux.

Effluvium télogène

L’effluvium télogène se produit lorsque le cycle naturel de croissance des cheveux est interrompu. Télogène est le nom de la phase de repos du cycle de croissance, et elle est suivie de la phase de croissance. Si la phase de croissance ne démarre pas, vos cheveux commencent à tomber et un éclaircissement notable se produit.

L’effluvium télogène est souvent déclenché par un problème médical. Si vous avez récemment accouché, si vous avez souffert d’un déséquilibre thyroïdien ou si vous avez subi une intervention chirurgicale nécessitant la prise de médicaments post-opératoires, vous êtes plus susceptible de subir ce type de chute de cheveux. La bonne nouvelle est qu’elle ne conduit pas souvent à une calvitie complète. Il y a aussi de fortes chances que vos cheveux repoussent une fois le déclencheur écarté de votre vie.

Effluvium anagène

L’effluvium anagène est un autre type de calvitie déclenché par des facteurs extérieurs. Il s’agit d’un type de perte de cheveux assez dramatique provoqué par des traitements tels que la chimiothérapie, une intervention médicale puissante contre le cancer qui entraîne également un arrêt brutal de la production de follicules pileux. Bien que ce type de perte de cheveux soit traumatisant, il s’agit d’un état temporaire ; vos cheveux repousseront une fois le traitement terminé.

Alopécie areata

L’alopécie areata est une maladie auto-immune. Elle se manifeste lorsque le système immunitaire de l’organisme s’attaque aux cellules saines, y compris les follicules pileux, plutôt qu’aux bactéries et aux virus qu’il est censé éliminer. Cette maladie peut entraîner une perte de cheveux inégale et imprévisible ou une calvitie totale. Tout dépend de la gravité de votre état.

Il y a deux types d’alopécie areata. L’alopécie totale est la perte de tous les cheveux du cuir chevelu. Si vous en souffrez pendant deux ans ou plus, les chances de voir vos cheveux repousser sont minces. L’alopécie universalis est encore plus grave. C’est lorsque vous perdez tous les poils de votre corps, y compris les sourcils et les cils, ainsi que les cheveux de votre tête.

L’alopécie areata peut être traitée par des médicaments qui aident à stimuler la repousse des cheveux.

Anomalies de la tige du cheveu

Cette catégorie de perte de cheveux couvre plusieurs types d’éclaircissement et de calvitie. Les dommages ne se produisent pas dans le follicule pileux mais plus loin dans la tige du cheveu. Une rupture du cheveu peut l’affaiblir et le faire tomber. Si ce phénomène se répète sur l’ensemble du cuir chevelu, on observe un éclaircissement notable des cheveux.

L’alopécie de traction est un exemple d’anomalie de la tige pilaire. Elle résulte d’une traction et d’un resserrement constants des mèches lors de coiffures particulières (comme les queues de cheval et les tresses), provoquant la rupture et la chute des cheveux. Heureusement, ce problème peut généralement être résolu en adoptant une coiffure plus souple et moins contraignante.

Conclusion

Nous espérons que cet article vous a donné une idée des différents types de chute de cheveux dont souffrent beaucoup d’entre nous à un moment ou à un autre. La première étape pour lutter contre la chute des cheveux est de bien identifier sa cause. Si vous connaissez la source du problème, vous aurez beaucoup plus de chances de trouver un traitement efficace.

N’oubliez pas que plus vous agissez tôt face à la chute des cheveux, plus cette action sera efficace. La Vinci Hair Clinic offre à tous ses nouveaux clients une consultation gratuite, et sans obligation, avec l’un de nos experts capillaires. N’attendez pas – contactez-nous et prenez rendez-vous dès aujourd’hui !