Beaucoup de choses se sont passées au cours des trois dernières années, notamment l’émergence de nouvelles tendances dans les médias sociaux et, bien sûr, la pandémie qui a stressé le monde entier. La maladie nous a poussés à suivre les actualités toutes les heures à la recherche des dernières nouvelles. Les choses reviennent lentement à la normale, mais il y a encore des conséquences pour ceux qui ont contracté le virus.

Étant donné que le stress est l’un des facteurs à l’origine de la chute des cheveux, personne ne devrait être surpris qu’il existe un lien entre la chute des cheveux et le Covid-19. Selon le Dr Robert Finney, dermatologue cosmétique certifié, “il existe une forme de chute de cheveux appelée effluvium télogène, qui est souvent appelée “induite par le stress” et peut être déclenchée par de nombreux facteurs, notamment un accouchement, une maladie, un médicament ou un facteur de stress majeur dans la vie.”

Le COVID-19 peut-il vraiment provoquer la chute des cheveux ?

Pour répondre à cette question, il faut d’abord comprendre le processus de la chute des cheveux et comment elle se produit. Nos cheveux passent par quatre phases principales :

  1. Anagène – la phase de croissance (qui dure entre trois et sept ans)
  2. Catagène – la phase de transition (dure environ dix jours)
  3. Télogène – la phase de repos (dure environ trois mois)
  4. Exogène – la phase de chute (dure entre deux et cinq mois)

Près de 90 % des cheveux sont dans la phase active, où les follicules continuent à faire pousser de nouveaux brins, et moins de 15 % sont dans la phase de repos. Le stress et les changements hormonaux peuvent faire passer un pourcentage plus élevé de cheveux en phase télogène. Cela signifie que plus de cheveux que d’habitude sont en phase de repos ou tombent, laissant un pourcentage plus faible en phase de croissance. Il en résulte un état connu sous le nom d’effluvium télogène (TE).

Bridgette Hill, trichologue certifiée, affirme que “l’impact des facteurs de stress psychologique déclenche une abondance d’épinéphrine et de cortisol, et ces hormones peuvent contribuer à la perte de cheveux liée au COVID”. Dans ces circonstances, notre corps crée un état pro-inflammatoire qui endommage les tissus et peut provoquer un TE.

Utiliser la spironolactone pour la perte de cheveux

Les médicaments recommandés pour la perte de cheveux dépendent de votre état de santé, donc si vous voulez guérir cette perte de cheveux avec des médicaments, demandez un avis médical. Il est possible que l’on vous prescrive de la spironolactone, un médicament qui réduit la production d’androgènes tels que la testostérone et d’autres hormones masculines. Des niveaux élevés d’androgènes sont responsables d’un type de chute de cheveux connu sous le nom d’alopécie androgénique. Des études ont montré que l’utilisation de la spironolactone réduit les niveaux d’androgènes et favorise même la croissance des cheveux.

Utiliser le minoxidil et le finastéride pour la perte de cheveux

Le minoxidil et le finastéride sont plus fréquemment utilisés dans le secteur de la restauration capillaire pour aider à récupérer de la perte de cheveux. Le minoxidil est également connu sous le nom de marque Rogaine. Le Dr Finney affirme que “le meilleur traitement en vente libre est le minoxidil topique”. Le traitement est appliqué directement sur votre cuir chevelu.

Le finastéride est un autre traitement topique qui vise à minimiser la production de dihydrotestostérone (DHT) qui est produite à partir d’hormones de testostérone inactives. Ce sous-produit de la testostérone rétrécit les follicules pileux. Le minoxidil et le finastéride combattent tous deux ces effets, mais votre chute de cheveux peut reprendre lorsque vous arrêtez de les prendre.

Utiliser les injections de plasma riche en plaquettes (PRP) pour la perte de cheveux

Le Dr Finney affirme que “le PRP est définitivement une excellente option de traitement. Les facteurs de croissance contenus dans nos plaquettes sont efficaces pour empêcher les cheveux de passer en phase de repos et pour dire à ceux qui l’ont fait de se réveiller.” Le traitement ne présente pas beaucoup de risques puisque le sang est extrait du corps du client.

Le PRP est un traitement contre la perte de cheveux qui s’appuie sur les capacités de régénération de notre propre corps. Il est également utilisé dans les sports où il aide à réparer les tissus endommagés. On pense qu’il peut également réparer les follicules pileux endommagés. Le sang est prélevé de votre corps et les plaquettes en sont extraites, puis injectées dans les zones du cuir chevelu qui ont besoin de se développer.

Changements de mode de vie pour lutter contre la chute des cheveux

Les bases d’une bonne santé capillaire commencent par une bonne routine de lavage pour maintenir un cuir chevelu propre et des cheveux sans saleté ni pellicules. “Des cheveux sains commencent par un cuir chevelu sain. Nous voulons être sûrs de stabiliser les niveaux de pH et d’éliminer le sébum ainsi que tout autre polluant”, explique Sarah Mardis, une autre spécialiste des cheveux.

Il est important de choisir de bons shampooings et d’autres produits de soins capillaires. Par exemple, vous devez éviter d’utiliser des shampooings secs si vous avez la peau grasse. Les shampooings secs gardent les cellules mortes et les huiles attachées, ce qui crée un espace idéal pour que les micro-organismes puissent provoquer des infections dans les follicules pileux. Consultez un dermatologue avant de faire votre choix et faites attention à votre régime alimentaire, car un corps sain entraîne des cheveux plus sains également.

En conclusion

La pandémie a mis le monde entier en alerte, et ses effets persistants peuvent avoir un impact sur la santé de nos cheveux et d’autres parties du corps. Le virus peut provoquer indirectement la chute des cheveux en augmentant votre niveau de stress, ce qui entraîne un effluvium télogène.

Des médicaments comme le minoxidil peuvent aider à traiter cette perte de cheveux, mais d’autres changements dans votre routine quotidienne peuvent également vous aider. Une alimentation plus saine et le choix de produits de soins capillaires adaptés à votre type de cheveux peuvent aider à lutter contre la chute des cheveux. Toutefois, si la perte de cheveux persiste plus longtemps que prévu, envisagez de consulter un spécialiste des cheveux. La Vinci Hair Clinic offre une consultation gratuite à tous ses nouveaux clients. Prenez rendez-vous dès aujourd’hui !