Bienvenue sur Vinci Hair Clinic!

  • Anglais
  • Français
  • Espagnol
  • Portugais - du Brésil
  • Arabe
  • Anglais
  • Français
  • Espagnol
  • Portugais - du Brésil
  • Arabe

En quoi les soins capillaires sont-ils bons pour la santé mentale ?

Un centre de santé de proximité de Hartford, dans le Connecticut, s’est récemment associé à un pasteur et à un coiffeur local pour offrir des coupes de cheveux et des bilans de santé gratuits aux sans-abri. L’événement « No Hair Left Behind » visait à nouer des relations avec les personnes souvent laissées en marge de la société.

En découvrant l’événement, les gens comprennent immédiatement pourquoi les examens de santé et la distribution de nourriture sont si importants. Les coupes de cheveux, en revanche, peuvent en déconcerter plus d’un. Des coupes de cheveux ? Est-ce vraiment ce dont les sans-abri ont besoin ? La réponse à cette question est un « oui » catégorique. En effet, il existe un lien étroit entre l’hygiène personnelle et notre sentiment de bien-être. Lisez la suite pour en savoir plus !

Les salons de coiffure

Il paraît qu’on ne mesure vraiment la valeur d’une chose que lorsqu’elle nous est enlevée. C’est sans doute ce qui s’est passé avec les salons de coiffure pendant le confinement de la pandémie. Privés de leurs rendez-vous réguliers, les gens ont été surpris de constater à quel point ce contact leur manquait. Cela est dû en grande partie à l’interaction sociale qu’offre un salon. Les clients ont perdu le contact avec les coiffeurs qui étaient toujours là pour discuter et échanger des confidences.

Les coiffeurs, eux aussi, ont ressenti cette perte. Une coiffeuse londonienne l’a exprimé ainsi: « Je papote toujours avec mes clients dans le salon, et pour être honnête, je ne pense pas vraiment qu’il faille les appeler des clients, je les vois plutôt comme, et bien, comme une connaissance familière et je pense que cette relation peut être assez spéciale. »

Les cheveux et la confiance en soi

L’interaction sociale qu’offre un salon de coiffure est bonne pour notre santé mentale ; ce n’est pas pour rien que le géant de la communication BT a basé une campagne publicitaire très réussie dans les années 1990 sur la psychologie résumée dans le slogan « It’s good to talk ». Cependant, lorsqu’il s’agit de cheveux et de santé mentale, cela va au-delà des avantages d’une bonne conversation.

Nous savons tous, instinctivement, que lorsque nous avons confiance en notre apparence, nous nous sentons mieux dans notre peau. Notre confiance en nous grandit et nous nous sentons plus à même de faire face aux défis que la vie quotidienne nous réserve. Notre intuition nous dit aussi que, lorsqu’il s’agit de notre apparence, l’état de nos cheveux est crucial.

L’intuition est une chose, mais existe-t-il des données scientifiques pour étayer cette affirmation ? Pour la deuxième fois dans cet article, la réponse est un « oui » catégorique ! Des études ont montré que la façon dont nous percevons notre attractivité a un impact considérable sur nos sentiments et notre comportement. Elles nous apprennent également que nos cheveux sont souvent ce que les gens retiennent de nous après une première rencontre.

Le revers de la médaille

Toute médaille a son revers, bien sûr, et le revers dans l’estime que l’on porte aux cheveux et à soi-même est la misère des mauvais jours. Nous en faisons tous l’expérience. Cela peut arriver parce que vous avez eu une coupe qui ne vous convient pas, parce que vous avez attendu trop longtemps depuis votre dernière coupe, ou pour une multitude d’autres raisons. En général, une visite au salon de coiffure ou une simple modification de votre routine de soins capillaires suffisent à mettre fin à ces journées.

Les vrais problèmes ne commencent que si les mauvais jours se prolongent et deviennent des mauvaises semaines ou des mauvais mois. Si l’état de vos cheveux se détériore à long terme, cela peut avoir un impact sérieux sur votre santé mentale. C’est le cas de l’amincissement des cheveux ou de leur chute, pour ne citer que deux exemples. Les personnes dont les cheveux constituent une part importante de leur identité (et c’est le cas de la plupart d’entre nous) peuvent être plongées dans un profond mal-être, voire une dépression, à cause du mauvais état de leurs cheveux.

Circonstances difficiles

Les personnes sans domicile ne souffrent peut-être pas de perte de cheveux, mais elles sont souvent confrontées à des circonstances qui rendent les soins capillaires et personnels difficiles, voire impossibles. Ce genre de situation reproduit les effets à long terme de la perte de cheveux, en transformant un problème temporaire en une situation permanente qui affecte leur santé mentale. Face à tant d’autres problèmes qui attaquent leur estime de soi, c’est un autre problème dont les sans-abri n’ont tout simplement pas besoin.

Miguel Delvalle est le coiffeur qui a offert ses services gratuitement au projet « No Hair Left Behind ». Ayant connu le sans-abrisme dans sa jeunesse, il sait ce que les soins de base comme les soins capillaires peuvent faire pour l’estime de soi. « Souvent, les gens se sentent perdus et oubliés, même par leur propre famille. Nous voulons leur faire savoir que nous nous soucions d’eux. »

Conclusion

Les soins capillaires sont souvent considérés comme une affaire de vanité. Les personnes qui s’inquiètent de la perte ou de l’éclaircissement de leurs cheveux sont souvent invitées à l’accepter, comme si ce n’était pas grave. La vérité est que nos cheveux sont importants. Lorsqu’ils sont beaux, nous nous sentons bien. Quand ce n’est pas le cas, nous pouvons être malheureux et déprimés. C’est vraiment très important.

Si vous vous inquiétez de la perte ou de l’éclaircissement de vos cheveux, la Vinci Hair Clinic est là pour vous aider. Nous offrons une consultation gratuite et sans obligation avec l’un de nos experts à tous nos nouveaux clients. Nous avons des cliniques dans le monde entier, alors tout ce que vous avez à faire est de nous contacter et de prendre rendez-vous !