Il y a quelques années, lors d’une interview accordée à Variety, l’acteur britannique Hugh Laurie a été interrogé sur ses cheveux clairsemés, un phénomène qui avait été repéré par les caméras lors du tournage de « The Night Manager ». Il a répondu que, bien que ce ne soit pas quelque chose qui le réjouisse, il n’essayait pas non plus de le cacher, car « la seule chose plus triste qu’un homme chauve est un homme qui essaie de cacher sa calvitie ».

C’est un commentaire intéressant, qui mérite d’être examiné de plus près. Pourquoi est-il triste d’essayer de cacher une calvitie ? La tristesse vient-elle de l’acte de cacher la calvitie ou du fait que la tentative est infructueuse ? Le fait de cacher sa perte de cheveux est-il différent du fait de s’en cacher ?

Faites défiler la page pour en savoir plus sur la philosophie du follicule pileux !

L’importance des cheveux

Lorsque vos cheveux sont beaux, vous vous sentez mieux dans votre peau. À l’inverse, si vous quittez la maison avec l’impression d’être mal coiffé, la journée ne fait qu’empirer. Ces affirmations ne sont pas seulement l’opinion de l’humble rédacteur de votre blog, elles sont étayées par des recherches universitaires. Il y a vingt ans, Marianne LaFrance, professeur à Yale, a mené une étude qui a démontré les effets psychologiques négatifs significatifs d’une mauvaise coiffure, tant chez les hommes que chez les femmes. Quelques années plus tard, des recherches menées par la Graduate School of Business de Stanford ont montré que le fait d’avoir une belle apparence peut donner à une personne de la confiance en soi et de l’assurance.

De toute évidence, l’apparence est importante pour nous, et nos cheveux sont peut-être l’aspect le plus crucial de notre apparence. La perte ou l’amincissement des cheveux en est la cause principale. Est-il donc triste qu’une personne puisse essayer de cacher une calvitie ou une zone d’éclaircissement ? Absolument pas. Ce qui est triste, c’est de le faire sans succès. La personne qui peigne quelques mèches sur une calvitie évidente dit deux choses en même temps : je me soucie suffisamment de ma perte de cheveux pour vouloir la cacher, mais je suis dans le déni de la véritable étendue du problème ou je m’en cache.

Identifier la cause

La perte de cheveux est fréquente. Elle touche des millions de personnes dans le monde, indépendamment du sexe ou de l’âge, même si la probabilité d’en être victime augmente avec l’âge. La plupart d’entre nous se réveilleront donc avec une perte de cheveux à un moment ou à un autre de leur vie. S’il n’y a pas de honte à essayer de la cacher, de la ralentir ou de l’inverser, le secret de la réussite est de le faire correctement.

La première étape de ce processus consiste à trouver la cause du problème, car c’est elle qui déterminera la nature du traitement dont vous avez besoin. La perte de cheveux peut être temporaire ou permanente. Elle peut être causée par la génétique ou résulter d’un trouble auto-immun. Elle peut être due à une maladie ou faire suite à un événement traumatique quelconque. Elle peut même être la conséquence d’un accouchement. Tous ces différents facteurs auront une incidence sur le traitement que vous recevrez.

Principaux traitement contre la perte de cheveux

Lorsque les gens pensent aux traitements contre la perte de cheveux, ils ont tendance à se focaliser sur les greffes de cheveux. C’est compréhensible. Les greffes de cheveux sont, à bien des égards, le traitement phare du secteur de la restauration capillaire. Elles offrent une solution permanente à la perte de cheveux, tant pour les hommes que pour les femmes, en fournissant des cheveux denses et naturels issus des propres follicules pileux de la personne concernée. Cependant, tous les problèmes de perte de cheveux ne nécessitent pas une greffe de cheveux pour les résoudre. Dans de nombreux cas, le problème peut être résolu sans recourir à la chirurgie.

Des médicaments peuvent être utilisés pour ralentir la chute des cheveux et stimuler leur repousse. Les corticostéroïdes, par exemple, sont largement utilisés. Ces puissants anti-inflammatoires peuvent être pris par voie orale, utilisés par voie topique ou injectés dans le cuir chevelu. Le minoxidil topique est un autre traitement populaire et efficace. Il agit en améliorant le flux sanguin vers le cuir chevelu, ce qui améliore l’apport de nutriments et d’oxygène aux follicules pileux et stimule ainsi la croissance des cheveux. Le finastéride est souvent utilisé en association avec le minoxidil. Il est principalement utilisé dans le traitement de la chute des cheveux chez l’homme et peut être pris par voie orale ou appliqué par voie topique.

Parmi les autres procédures disponibles pour lutter contre la chute des cheveux, citons la thérapie au laser, la micro-pigmentation du cuir chevelu et les traitements au plasma riche en plaquettes. Il existe également des moyens naturels qui reposent sur l’amélioration du régime alimentaire et du mode de vie et sur l’application d’huiles naturelles pour stimuler la repousse des cheveux. Enfin, un changement de coiffure, habilement réalisé, peut dissimuler les zones d’éclaircissement et les petites calvities.

Conclusion

La perte de cheveux est un phénomène qui peut porter atteinte au sentiment d’identité et à l’estime de soi d’une personne. Lorsque cela se produit, il n’y a ni honte ni tristesse à vouloir s’attaquer au problème. Se cacher du problème en réarrangeant quelques brins et en prétendant que cela n’arrive pas ? Ça, c’est triste.

La Vinci Hair Clinic est là pour vous aider si vous êtes préoccupé par la perte ou l’amincissement des cheveux. L’une des organisations de restauration capillaire les plus importantes et les plus performantes au monde, nous offrons une consultation gratuite et sans obligation à tous nos nouveaux clients. Prenez contact avec nous et fixez votre rendez-vous dès aujourd’hui !