Bienvenue sur Vinci Hair Clinic!

  • Français
  • Français

Les greffes de barbe : Pourquoi en vouloir une et comment ça marche ?

La barbe est à la mode depuis des années. En fait, on peut dire sans se tromper qu’elle est indémodable. Bien sûr, il y a toujours des changements dans le type de barbe en vogue. L’année dernière ou les deux dernières années ont peut-être été marquées par un abandon de la barbe hirsute au profit de quelque chose de plus soigné, mais le nombre d’hommes portant une barbe n’a pas diminué.

Il est donc étrange que la perte de poils de barbe ne soit pas autant discutée que la perte de cheveux du cuir chevelu et que les traitements pour cette perte ne reçoivent que peu d’attention dans les médias. Existe-t-il une demande de greffes de barbe ? Pourquoi un homme en aurait-il besoin ou en voudrait-il une, et comment ça marche ?

Faites défiler la page pour le savoir !

L’attrait de la barbe

Les hommes se laissent pousser la barbe pour toutes sortes de raisons. Les jeunes peuvent s’en faire pousser une juste pour montrer qu’ils sont devenus des hommes. D’autres n’aiment tout simplement pas la tyrannie du rasage quotidien. La plupart des hommes, cependant, portent la barbe parce qu’ils pensent que cela les rend plus beaux. Les résultats d’une étude récente suggèrent qu’ils pourraient avoir raison, du moins du point de vue des femmes. Menée à l’université du Queensland, l’étude a démontré que les femmes trouvent les hommes portant la barbe plus attirants. La barbe, semble-t-il, évoque la maturité, la virilité et la masculinité.

Quelle qu’en soit la raison, la barbe reste un élément essentiel de l’expérience masculine, et cela ne semble pas vouloir changer. La barbe peut être un élément essentiel de l’identité d’un homme. La perte des poils de barbe peut donc porter atteinte à la confiance en soi et à l’estime de soi d’un individu de la même manière que la perte des cheveux du cuir chevelu.

Quelles sont les causes de la perte des poils de barbe ?

Le terme médical pour la perte de poils dans la barbe est l’alopécie barbae. Elle est causée par des facteurs tels qu’une maladie auto-immune, l’alopécie areata, un traumatisme ou des brûlures. Les bosses de rasage, connues sous le terme de pseudo-folliculite de barbe, peuvent entraîner une inflammation du visage et du cou. Dans les cas les plus graves, cela peut bloquer la croissance des nouveaux poils et donner à la barbe une apparence inégale. Elle peut même laisser des cicatrices permanentes. L’hypotrichose, quant à elle, est une forme congénitale de perte de poils qui peut survenir même chez des personnes en bonne santé.

Traitements possibles

Il existe plusieurs traitements qui n’impliquent pas de chirurgie pour la perte des poils de barbe. Les médicaments tels que les corticostéroïdes ciblent l’inflammation dans le corps et sont populaires dans le traitement de l’alopécie areata. Ils peuvent être appliqués par voie topique ou injectés dans la zone de peau affectée par l’alopécie. Le minoxidil est un autre médicament topique utilisé dans le traitement de la chute des cheveux, mais il est également efficace pour traiter l’alopécie barbae.

Lorsque le problème est dû aux bosses de rasage, une solution peut être trouvée en adoptant un mode de rasage moins agressif. Cela sous-entend un rasage de moins près et moins fréquent. Parmi les autres traitements d’atténuation, citons les procédures cosmétiques telles que la micropigmentation pour dissimuler les zones clairsemées.

Si ces traitements ne règlent pas le problème, la solution peut être une greffe de barbe.

En quoi consiste une greffe de barbe ?

La popularité des greffes de barbe n’a cessé de croître ces dernières années. Selon les chiffres de l’International Society of Hair Restoration Surgery, les traitements de restauration des poils du visage représentaient 1,5 % de toutes les opérations de restauration capillaire réalisées en 2010. Ce chiffre est passé à 4 % en 2022 et ne montre aucun signe de ralentissement. La greffe de barbe permet d’améliorer la pilosité faciale qui est naturellement clairsemée ou qui a été amincie par la perte de poils. Elle peut même fournir une couverture complète ou plus forte dans des zones où il n’y a pas de poils du tout.

Les greffes de barbe font appel aux mêmes techniques chirurgicales que les greffes de cheveux sur le cuir chevelu. Les follicules pileux sont donc prélevés sur un site donneur de la tête et transplantés sur le visage. Comme pour les greffes du cuir chevelu, le nombre de cheveux nécessaires à la transplantation varie en fonction des besoins individuels. Si elle est effectuée par une clinique réputée et si elle tient compte des proportions du visage et de la structure osseuse, une greffe peut donner une barbe naturelle et consistante.

Les taux de réussite des transplantations de barbe sont élevés. Les chirurgiens expérimentés sont capables de prédire le degré de croissance auquel une personne peut s’attendre et déconseilleront la chirurgie s’ils pensent que le résultat ne correspondra pas aux attentes du client. De meilleurs résultats sont possibles chez les hommes qui ont une chevelure solide et saine plutôt que chez les hommes chauves ou ayant une texture de cheveux indésirable.

Conclusion

Les greffes de barbe ne connaissent peut-être pas la même popularité que les greffes de cheveux, mais cela est en train de changer. Les chiffres relatifs aux greffes de barbe continuent d’augmenter d’année en année. Cette augmentation s’explique par le fait que, pour de nombreux hommes, la barbe est aussi importante que les cheveux pour leur estime de soi et leur confiance en eux, et qu’ils ne souhaiteraient perdre ni l’un ni l’autre.

Si vous êtes intéressé par une greffe de barbe ou si vous êtes préoccupé par la perte de cheveux, la Vinci Hair Clinic est là pour vous aider. Prenez contact avec nous pour obtenir une consultation gratuite et sans obligation avec l’un de nos experts. Nous avons des cliniques dans le monde entier !