Bienvenue sur Vinci Hair Clinic!

  • Français
  • Portugais - du Brésil
  • Français
  • Portugais - du Brésil

Peut-on perdre ses cheveux à cause du COVID-19 ?

Heureusement, les pires années de la terrible pandémie de COVID-19 semblent être derrière nous. Les taux de contamination et de mortalité ont chuté dans le monde entier et la plupart des pays ont levé les mesures draconiennes nous obligeant à rester chez nous et à éviter tout contact avec notre famille et nos amis.

Le virus a toutefois laissé des traces. Nombreux sont ceux qui ont dû faire le deuil de ceux qui n’ont pas survécu à la pandémie. D’autres, qui ont contracté le virus et se sont rétablis, se sont retrouvés avec le “COVID long”, un cocktail de symptômes handicapants qui les empêchent de vivre pleinement leur vie.

La perte de cheveux a été un effet secondaire moins signalé du COVID-19, mais il est de plus en plus évident qu’il existe une relation de cause à effet entre les deux. Cet article va examiner de plus près cette relation. Lisez la suite pour en savoir plus !

Que savons-nous du COVID-19 et de la chute des cheveux ?

Les chercheurs découvrent encore le virus, mais voici ce que nous savons à ce jour sur son lien avec la chute des cheveux. Des études récentes ont montré que certaines personnes perdent leurs cheveux après avoir contracté le virus ; une étude a révélé qu’environ 10 % des personnes avaient perdu leurs cheveux après avoir attrapé le COVID-19, tandis qu’une autre a établi ce chiffre à plus de 66 %. Cela répond à la question posée par le titre de cet article : On peut bel et bien perdre ses cheveux à cause du COVID-19.

Pourquoi le COVID-19 provoque-t-il la chute des cheveux ?

Alors, pourquoi le SARS-CoV-2 (le coronavirus à l’origine du COVID-19) provoque-t-il la chute des cheveux ? Il s’avère, en fait, que ce n’est pas le virus lui-même qui pose problème, mais le stress qu’il engendre. L’effluvium télogène est le terme utilisé pour décrire la phase de repos ou de chute du cycle de croissance des cheveux. L’effluvium télogène induit par le stress se produit lorsqu’un pourcentage plus élevé de cheveux est poussé dans la phase de repos par une forme de traumatisme. Le traumatisme peut être physique ou émotionnel. Avec le COVID-19, les deux sont concernés.

Comment savoir si ma perte de cheveux est liée au COVID-19 ?

La question évidente que vous devez vous poser est la suivante : est-ce que j’ai eu le COVID-19 ? Même si certaines personnes peuvent contracter le virus et rester asymptomatiques, nous savons pour la plupart si nous l’avons eu ou non. Si vous l’avez contracté, la période dangereuse pour la perte de cheveux se situe à environ deux ou trois mois après votre guérison. Si à ce moment-là, vous constatez une quantité anormalement importante de cheveux sur votre brosse ou votre oreiller et un amincissement marqué des cheveux, il est probable que vous souffriez d’un effluvium télogène provoqué par le COVID-19.

Mes cheveux repousseront-ils ?

La mauvaise nouvelle concernant l’effluvium télogène est qu’il peut durer jusqu’à six mois. C’est beaucoup de temps pour perdre ses cheveux. La bonne nouvelle est que, pour la plupart des gens, cette période de perte de cheveux est temporaire. Au bout d’un moment, le cycle de croissance de vos cheveux reviendra à la normale et votre chevelure retrouvera sa densité d’antan. Le temps nécessaire varie selon les individus. Il est généralement d’environ neuf mois, mais il peut prendre jusqu’à deux ans dans les cas extrêmes.

Que peut-on faire à ce sujet ?

Il est rassurant de savoir que votre chute de cheveux COVID-19 se résorbera d’elle-même même si vous ne faites rien du tout, mais tout le monde n’a pas cette patience. Si vous voulez accélérer un peu les choses, éliminez les habitudes de soins capillaires qui pourraient aggraver votre situation. Réduire l’utilisation d’outils de coiffage chauffants serait un bon début. Éviter les coiffures serrées et les traitements chimiques serait également utile.

Après avoir revu vos pratiques de soins capillaires, vous pouvez vérifier votre régime alimentaire pour voir si vous consommez toutes les vitamines et tous les minéraux dont vos cheveux ont besoin pour être forts et sains. Enfin, essayez de trouver un moyen de gérer le stress dans votre vie. Pour certains, cela peut prendre la forme de séances de méditation ou de pleine conscience. D’autres trouvent utile de se plonger dans des loisirs, des exercices ou d’autres divertissements. Quel que soit votre moyen, faites-le ; la dernière chose dont vous avez besoin, lorsque vous êtes confronté à un problème capillaire lié au stress, est un stress supplémentaire.

Conclusion

Le COVID-19 a pris tout le monde de court. Les scientifiques ont dû courir pour rattraper un nouveau virus qu’ils connaissaient peu. Aujourd’hui encore, ils courent ; il reste beaucoup à comprendre et à expliquer sur ce virus. Nous ne savons pas entièrement pourquoi le COVID-19 provoque la perte de cheveux ni quelles en seront les conséquences à long terme. Nous espérons que cet article vous aura aidé en vous éclairant sur le sujet.

Si vous êtes préoccupé par la perte de cheveux, plus tôt vous y répondrez, plus les traitements seront efficaces. La Vinci Hair Clinic peut vous aider. Nous sommes l’un des leaders mondiaux de la restauration capillaire, avec une gamme inégalée de traitements et de procédures. Nous offrons une consultation gratuite et sans obligation à tous nos nouveaux clients. Contactez-nous et prenez rendez-vous dès aujourd’hui – nous avons des cliniques dans le monde entier !