Welcome to Vinci Hair Clinic!

Questions fréquemment posées sur la perte de cheveux post-partum

Le mannequin Ashley Graham est quelqu’un qui aime rester authentique. Elle connaît un grand succès, en tant que femme de grande taille, dans un secteur qui évite généralement les femmes aux formes plus généreuses. Elle publie régulièrement des photos d’elle dans des poses peu flatteuses, des photos où on la voit sans maquillage, avec des poils sous les aisselles ou une dent de devant cassée. Il n’est donc pas surprenant qu’elle ait passé une grande partie de l’année 2022 à informer ses followers sur Instagram de son combat contre un problème dont la plupart des femmes ont du mal à parler. Graham a donné naissance à des jumeaux en 2022 et, dans les mois qui ont suivi, elle a partagé des photos montrant sa perte de cheveux post-partum.

C’est un sujet douloureux pour de nombreuses femmes. Certaines se sentent même incapables de l’admettre ou d’en parler. Continuez à lire pour avoir les réponses à certaines des questions les plus fréquemment posées à ce sujet.

Comment s’explique la perte de cheveux post-partum ?

Cette affection est causée par des changements hormonaux dans l’organisme. Pendant la grossesse, les niveaux élevés d’œstrogènes et de progestérone font entrer les follicules pileux dans une phase de repos et retardent la chute, ce qui donne des cheveux plus épais. Après l’accouchement, les niveaux hormonaux reviennent à leur état d’avant la grossesse et le retard de la chute se manifeste, ce qui entraîne une augmentation spectaculaire de la chute des cheveux.

Mais ce n’est pas tout. De nombreuses femmes souffrent également d’effluvium télogène (ET) à ce moment-là. L’ET est un type de chute de cheveux déclenché par le stress, un traumatisme ou une maladie, trois mots qui peuvent parfois correspondre à certaines étapes de la grossesse, de l’accouchement et de la vie avec un nouveau-né. Pour certaines femmes, ces événements peuvent suffire à faire passer leurs cheveux de la phase anagène ou de croissance à la phase télogène ou de chute.

Combien de temps dure-t-elle ?

La perte de cheveux post-partum se produit généralement 2 à 3 mois après l’accouchement et peut durer de 6 à 12 mois. Cependant, il est important de noter que chaque femme vit une expérience unique. Le moment et la gravité de la perte de cheveux peuvent être influencés par divers facteurs tels que la génétique, la santé générale et le mode de vie. Ainsi, alors que certaines femmes perdent une quantité importante de cheveux, d’autres peuvent traverser cette période sans remarquer le moindre changement. Si la perte de cheveux persiste pendant une période prolongée ou si elle s’accompagne d’autres symptômes, il est important de consulter un médecin afin d’écarter tout problème médical sous-jacent.Top of FormBottom of Form

Est-ce que mes cheveux repousseront ?

La perte de cheveux post-partum est généralement temporaire. Après la période initiale de chute intensive, les cheveux retrouvent généralement leur cycle de croissance habituel et leur épaisseur. Cela est dû au fait que la perte de cheveux post-partum ne provoque aucun changement ni dommage aux follicules pileux. Donc, laissez vos cheveux tranquilles et ils se rétabliront eux-mêmes. Toutefois, ce n’est qu’un maigre réconfort si vous avez perdu beaucoup de cheveux. Dans ces circonstances, attendre patiemment qu’ils repoussent ne semble pas être un bon plan.

Bien qu’il n’existe pas de traitement spécifique pour la perte de cheveux post-partum, certaines mesures peuvent aider à gérer cette situation et à accélérer le processus de repousse.

Quels sont les traitements disponibles ?

Le plasma riche en plaquettes (PRP) et la mésothérapie sont deux traitements qui conviennent parfaitement au traitement de la chute de cheveux post-partum. Le PRP consiste à centrifuger une petite quantité de sang du client pour séparer les plaquettes et le plasma des autres composants. Le plasma concentré qui résulte de ce processus contient des cellules souches qui stimulent les follicules pileux inactifs pour produire une nouvelle croissance une fois qu’il est injecté dans le cuir chevelu.

La mésothérapie est un processus qui implique également des injections dans le cuir chevelu pour favoriser la croissance des cheveux. La solution injectée peut varier d’une clinique à l’autre mais contient souvent un cocktail de vitamines, de minéraux et de bloqueurs de DHT. Le fer et la biotine sont couramment utilisés. C’est un moyen plus direct d’amener ces éléments là où ils sont nécessaires.

Les changements de mode de vie utiles comprennent la réduction du stress par des activités telles que l’exercice, la méditation ou les massages. Vous pouvez également modifier vos pratiques de soins capillaires pour vous assurer que vous n’abîmez pas plus vos cheveux. Vous devez donc éviter les coiffures trop serrées, qui peuvent provoquer une alopécie de traction. Il est aussi préférable d’éviter les traitements capillaires agressifs, comme les bigoudis chauffants ou les défrisages chimiques, et d’utiliser des shampooings et des après-shampooings doux, sans sulfate.

Conclusion

Ashley Graham a précisé pourquoi elle avait posté des photos de ses cheveux post-partum (et discuté d’autres aspects de la maternité), en expliquant que « je voulais vous montrer que tout n’est pas qu’arc-en-ciel et papillons ! ». Espérons que son histoire aidera d’autres femmes qui luttent contre ce problème. Des photos récentes du mannequin arborant une nouvelle coiffure glamour lors d’un événement à New York montrent que ce problème ne dure pas.

Si vous vous inquiétez de l’état de vos cheveux, consultez un spécialiste du cheveu à la Vinci Hair Clinic. Nous sommes l’un des plus grands noms du secteur de la restauration capillaire, avec un réseau de cliniques dans le monde entier. En tant que nouveau client, vous avez droit à une consultation gratuite et sans obligation dans l’une de nos cliniques ou par téléphone à l’aide de photos. Prenez contact avec nous et fixez votre rendez-vous dès aujourd’hui !