Les pertes de cheveux peuvent être une expérience traumatisante quel que soit l’âge. Cependant, il est important de prendre conscience qu’elles sont normales à un certain degré. Nous perdons tous environ une centaine de mèches de cheveux au quotidien dans le cadre du cycle de croissance de la chevelure, les problèmes ne surviennent que lorsque ce nombre augmente.

Les facteurs influençant les pertes de cheveux et la croissance capillaire peuvent être génétiques, mais il existe également de nombreux facteurs environnementaux, et la plupart d’entre eux peuvent être soignés. Un médecin généraliste pourra vous aider à déterminer les raisons qui se cachent derrière vos pertes de cheveux. Celles-ci peuvent inclure le stress, la ménopause ou un élément de votre régime alimentaire que vous pensiez inoffensif, mais qui pourrait en réalité contribuer à vos problèmes capillaires.

Dans cet article, nous couvrirons les aliments qui contiennent une concentration importante en sucre et examinerons leur impact sur les pertes de cheveux.

Aliments riches en sucre et pertes de cheveux

Des études de la Bibliothèque Nationale de Médecine ont révélé que les glucides pouvaient avoir un impact sur l’état de vos cheveux. Cette étude révèle ainsi que la « consommation d’aliments hautement transformés, riches en sucres simples, était l’un des facteurs indirects des pertes de cheveux excessives. Les régimes riches en sucres simples stimulent la sécrétion de sébum par les glandes sébacées. »

L’augmentation de la glycémie dans le sang ralentit la circulation sanguine, ce qui ralentit également l’acheminement des nutriments vers le cuir chevelu et les follicules capillaires. Une quantité excessive de sucre dans le sang peut également provoquer une inflammation du cuir chevelu. Cette inflammation rend le cuir chevelu plus froid qu’à l’accoutumée et entraîne le basculement des follicules en phase de perte.

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles le sucre est incompatible avec les cheveux en bonne santé. Tout d’abord, le sucre ne contient aucune des protéines ou vitamines tellement essentielles à l’alimentation de vos mèches. Si votre régime contient davantage de glucides que de protéines et de vitamines, vos cheveux en paieront le prix.

Les aliments riches en sucre peuvent également altérer les concentrations hormonales importantes pour la croissance capillaire chez l’homme comme chez la femme. Par exemple, la consommation de glucides et d’autres aliments riches en sucre augmente la concentration en testostérone. Cela entraîne la production de dihydrotestostérone (DHT), une molécule directement liée aux pertes de cheveux chez les hommes.

Chez les hommes comme chez les femmes, la consommation excessive de sucre peut provoquer une résistance à l’insuline, responsable du contrôle de la consommation en sucre à l’intérieur de l’organisme. Des recherches suggèrent que les femmes dont la résistance à l’insuline est élevée ont un risque plus élevé de développer des pertes de cheveux liées à l’alopécie androgénétique (mais également du diabète).

Conseil pour réguler vos apports en sucre

Les experts déclarent que « les sucres ajoutés, par exemple le sucre de table, le miel et les sirops, ne devraient pas constituer plus de cinq pourcents de vos apports énergétiques issus des aliments et des boissons au quotidien. Cela correspond à environ 30 g par jour pour toute personne de onze ans et plus. »

L’Association Américaine pour le Cœur (AHA) recommande aux femmes de réduire leur apport en sucre à 25 grammes par jour (environ six cuillères à café) et aux hommes de parvenir à environ 36 grammes par jour (neuf cuillères à café). Consultez les étiquettes des aliments que vous achetez. Vous serez surpris par la quantité de sucres ajoutés que l’on retrouve dans ces produits que vous achetez au quotidien.

Principaux traitements contre les pertes de cheveux

Plus de 40 % des femmes de 70 ans ou plus peuvent être victimes d’alopécie ou de calvitie féminine. Plus de 70 % des hommes subissent également des pertes de cheveux à un stade de leur vie, les déséquilibres alimentaires faisant partie des causes principales. Mais quels sont les principaux traitements contre les pertes de cheveux ?

Le minoxidil et le finastéride font partie des ingrédients que l’on retrouve le plus couramment dans les produits contre les pertes de cheveux et luttent principalement contre la calvitie masculine. Le minoxidil est utilisé pour soigner les pertes de cheveux chez les femmes dans un nombre de cas limités, mais le finastéride est utilisé plus largement, notamment pendant la grossesse. Ce médicament peut entraîner des complications à l’accouchement, il doit donc être utilisé exclusivement sous supervision médicale.

Les crèmes, l’immunothérapie et les injections de stéroïdes peuvent tous servir à traiter les pertes de cheveux sans provoquer de cicatrices du cuir chevelu. Dans le cas de pertes de cheveux plus sévères et afin d’obtenir des résultats durables, les greffes de cheveux ont une efficacité avérée. Des zones ou mèches de cheveux sont prélevées depuis des zones saines et greffées dans les zones chauves, pour une couverture naturelle qui produit des cheveux denses en quelques mois.

La dermopigmentation du cuir chevelu (MSP) est une autre manière de recréer l’apparence de cheveux denses à l’aide de pigments assortis à la couleur de vos cheveux pour combler les zones chauves.

Un dernier mot

Les pertes de cheveux peuvent survenir brutalement. Nos styles de vie hachés regorgent d’événements stressants et nous ne prenons plus le temps de manger correctement et de prendre soin de nos cheveux. Limiter la quantité de glucides dans notre régime nous permet de diminuer la probabilité de pertes de cheveux liées à un mauvais régime alimentaire.

Si les pertes de cheveux vous préoccupent, discutez avec un spécialiste du cheveu pour avoir l’esprit tranquille. Vinci Hair Clinic propose une consultation gratuite à l’ensemble de nos nouveaux clients. Contactez-nous et prenez rendez-vous dès aujourd’hui !