Le changement de saison, pour la plupart d’entre nous, c’est changer les vêtements que nous portons et se préparer à un temps plus chaud ou plus froid. Pour certains, cependant, le passage à une autre saison peut se traduire par une plus grande perte de cheveux. Si ce n’est pas votre cas, n’écartez pas cette idée tout de suite. Nous perdons tous des cheveux chaque jour dans le cadre du cycle normal de croissance des cheveux, il est donc parfois difficile de dire si nous en perdons un peu plus ou un peu moins. Et lorsque nous nous en apercevons, il peut être difficile de repérer un certain cycle ou de se rappeler si quelque chose de similaire s’est produit les années précédentes.

Cet article se penche sur la question de la perte de cheveux saisonnière. À la fin de votre lecture, vous devriez être en mesure de déterminer plus précisément si vous souffrez d’une perte de cheveux saisonnière. Faites défiler la page pour en savoir plus !

Qu’est-ce que la perte de cheveux saisonnière ?

Le débat sur l’existence d’une perte de cheveux saisonnière se poursuit. Certains experts capillaires affirment que le cycle de croissance des cheveux est constant tout au long de l’année. D’autres ne sont pas d’accord. Une étude menée en 2009 par des chercheurs suisses a conclu que leurs « résultats confirment les conclusions d’auteurs précédents qui ont indiqué des changements saisonniers dans la croissance des cheveux humains ». Un travail de recherche effectué par un département hospitalier universitaire renommé qui confirme les conclusions d’autres études ne peut pas être ignoré, n’est-ce pas ? Alors, en quoi les changements saisonniers déclenchent-ils une perte de cheveux accrue?

La perte de cheveux saisonnière ressemble quelque peu à l’effluvium télogène, la perte de cheveux provoquée par le stress ou un traumatisme. Cet état pousse une plus grande proportion de nos cheveux à entrer dans la phase télogène ou de repos du cycle de croissance. Dans des circonstances normales, environ quinze pour cent de nos cheveux sont en phase télogène. En cas d’effluvium télogène, ce chiffre augmente de façon spectaculaire. Les cheveux ne tombent pas lorsqu’ils sont en phase télogène, mais la chute se produit dans la phase exogène qui suit peu après. Plus le nombre de cheveux en phase télogène est élevé, plus la perte de cheveux est importante quand les cheveux commencent à tomber.

Le stress lié aux températures

Dans le cas de la chute de cheveux saisonnière, le « déclencheur de stress » semble être un changement de température qui affecte les follicules pileux. Les températures plus chaudes du printemps et de l’été poussent les cheveux dans la phase télogène, ce qui entraîne une perte de cheveux notable à l’automne. Comme dans le cas de l’effluvium télogène, la perte de cheveux est répartie sur l’ensemble du cuir chevelu, comme un éclaircissement général, plutôt que d’être concentrée sur des zones localisées.

Bien que ce phénomène puisse toucher aussi bien les hommes que les femmes, ce sont les femmes qui en font le plus souvent le constat. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour en déterminer les raisons et savoir pourquoi certains individus sont plus touchés que d’autres.

Lutter contre la perte de cheveux saisonnière

Si vous remarquez une perte de cheveux plus importante à l’automne, que pouvez-vous faire ? Il y a quelques changements simples que vous pouvez apporter à votre routine de soins capillaires pour en atténuer l’impact. Il est utile de garder vos cheveux et votre cuir chevelu propres et bien hydratés. Faites un masque de soin profond une fois par semaine. Choisissez soigneusement votre shampooing et votre après-shampooing. Vous devez rechercher un produit doux pour votre cuir chevelu et vos cheveux ; les produits contenant des parabènes et des sulfates doivent être rayés de votre liste. Évitez les coiffures serrées et traditionnelles, comme les tresses ou les queues de cheval, et limitez autant que possible l’utilisation d’outils de coiffure chauffants.

Mangez sainement, en veillant à consommer suffisamment de vitamines et de minéraux qui jouent un rôle essentiel dans le maintien de la santé de vos cheveux. À cette période de l’année, les compléments alimentaires peuvent être utiles pour apporter à votre organisme des vitamines B, du zinc, du fer et du sélénium afin de lutter contre la chute des cheveux. Il est important de consulter votre médecin ou un expert en nutrition avant de vous lancer dans une cure de compléments alimentaires. N’oubliez pas que l’excès d’une bonne chose peut parfois être aussi mauvais que son insuffisance.

Conclusion

La perte de cheveux saisonnière peut être alarmante si l’on ne comprend pas ce qui se passe. Les gens deviennent anxieux, craignant que cela ne soit le début d’une perte de cheveux permanente et à long terme. La bonne nouvelle est que la perte de cheveux saisonnière est temporaire. Vos cheveux retrouveront leur cycle normal en quelques semaines. Une fois que vous aurez compris qu’il s’agit uniquement d’un problème saisonnier, vous serez plus à même de prendre les mesures nécessaires pour vous y adapter.

Si vous êtes préoccupé par un quelconque aspect des soins capillaires, contactez la Vinci Hair Clinic et confiez vos inquiétudes à un véritable expert capillaire. Nous offrons une consultation gratuite et sans obligation à tous nos nouveaux clients, pour répondre à vos questions sans vous engager. Contactez-nous dès aujourd’hui et prenez rendez-vous !